La Belgique vient à vous !

Quelles sont les relations commerciales entre la Belgique et l’Union Européenne ?

En ce qui concerne les échanges avec la Belgique, la France se classe cinquième parmi les pays importateurs et huitième parmi les pays fournisseurs (données pour les trois premiers mois de 2016) avec une balance commerciale de 1,234 milliard d’euros. Les principaux secteurs d’exportation sont les biens de consommation et les biens intermédiaires, notamment les produits chimiques, les plastiques, les machines et les équipements. Les secteurs d’importation les plus importants sont les produits chimiques, les machines et le matériel de transport. La liste se poursuit avec les voitures et les composants automobiles, les plastiques, les produits pharmaceutiques et les métaux. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter la fiche Commerce bilatéral France-Italie.

Quelles sont les prévisions économiques pour les prochaines années ?

La Belgique obtient d’excellents résultats dans les secteurs suivants : logistique à valeur ajoutée, chimie et plastiques, sciences humaines, agroalimentaire, développement de logiciels TIC, aéronautique et espace, textile et mode, automatisation industrielle et mécatronique, automobile, construction et ingénierie, technologies propres et industries créatives. Sur la base d’une économie ouverte, les exportations belges représentent plus de 80% du PIB national et sont en croissance constante. La Belgique est le premier exportateur mondial de tapis en feutre, de légumes surgelés, de peroxyde d’hydrogène, de margarine, de liquides antigel et d’alliages cuivre-métal.

Bref, la Belgique est un marché sain qui profite au maximum de sa position au centre de l’Europe occidentale. De plus, en accueillant de nombreuses organisations internationales, la Belgique est fortement intégrée au monde globalisé : en effet, selon l’indice KOF, qui mesure l’ouverture d’un pays en évaluant les dimensions économiques, politiques et sociales de la mondialisation, la Belgique est le pays le plus globalisé du monde. Enfin, la Belgique occupe le 5e rang dans l’enquête d’Ernst & Young sur l’attractivité des pays de l’UE pour les nouveaux projets d’investissement en Europe, démontrant que de nombreux investisseurs ont déjà examiné les opportunités offertes par Bruxelles.